Symptômes et tableau clinique


Le tableau clinique de la spondylarthrite ankylosante comprend plusieurs aspects. Les douleurs au niveau du bas du dos, qui surviennent la nuit ou tôt le matin et qui sont souvent accompagnées de raideur, font partie des symptômes les plus importants. Elles s’atténuent en règle générale quand les personnes concernées se lèvent et bougent. Des douleurs peuvent apparaître aux articulations, aux points d’insertion des tendons, au genou, au talon ou au sternum. D’autres symptômes sont l’épuisement, la fatigue, des entraves dans les mouvements au niveau de la colonne lombaire, des douleurs aiguës en respirant, toussant ou éternuant ainsi que des douleurs au talon et des inflammations oculaires. Dans le cas de la spondylarthrite non visible sur la radiographie (nr-axSpA), une modification inflammatoire des articulations ilio-sacrales n’est pas visible sur la radiographie, comme le dit le nom, mais probablement dans l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Mais le diagnostic est possible aussi au moyen de paramètres cliniques, sans preuve visuelle. Ce tableau clinique peut être le stade précoce d’une spondylarthrite ankylosante, mais aussi persister comme tableau clinique indépendant. Il est important pour le diagnostic d’être attentif à d’autres symptômes dans le cas de maux de dos chroniques durant plus de trois mois à un âge inférieur à 45 ans et de procéder le cas échéant à des examens rhumatologiques.

pdftableau clinique (PDF, 1.25 MB)

 

Les cookies nous permettent de vous fournir plus facilement nos services. Avec l'utilisation de nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
En savoir plus D'accord